Le référentiel TIC/TICE

 

 

 

Les TIC et les TICE sont parmi les piliers essentiels de la gouvernance numérique de l’AUF comme définie à travers ses documents cadres, notamment « Le livre blanc sur le numérique éducatif dans l’enseignement supérieur » et la « Programmation quadriennale 2014-2017 ». Elles sont au cœur d’une politique numérique générale de l’Agence qu’on peut aujourd’hui mesurer « à travers les formations ouvertes et à distance, l'accès à l'information scientifique et technique, les services offerts par les Campus numériques francophones et les campus partenaires ».

L'AUF, comme d'autres porteurs d'idées sur l'innovation par le numérique, préconise l'amélioration d'usage des TIC/TICE par la transversalité des compétences comme valeur favorisant la mobilité, la qualité de vie, le travail collectif, la prise en compte de la diversité par l'interopérabilité, ainsi que le libre accès à la connaissance. Cette préoccupation vise particulièrement à valoriser l'expérience et à diffuser les savoirs et les savoir-faire en revenant sur les conditions d'une innovation d'usage pour nourrir une gouvernance des TIC et des TICE fondée sur des parts d’innovation à la fois ascendante et descendante.

L’engagement de l’AUF sur la voie des TIC/TICE découle de sa conviction que la Formations Ouvertes et à Distance (FOAD) est un vecteur important d’accès à l’enseignement supérieur pour un large public francophone qui ne peut y avoir autrement accès. Elle sédentarise ainsi les talents et contribue à lutter contre l’exclusion et la fuite des cerveaux.

Or, la réalisation de tels objectifs ne peut s’accomplir que par la mise au point d’un cadre commun de formation et de certification qui serait élaboré et adopté par ses propres établissements membres. Un référentiel commun de formation servirait dans ce cas de catalyseur pour une harmonisation plus étendue des pratiques, une interopérabilité plus productive des ressources et une qualité plus valorisante des services. Un référentiel pédagogique viendrait ainsi multiplier la surface de la coopération académique et scientifique en offrant la possibilité d’un extraordinaire élargissement de l’offre de formation francophone en ligne : formations ouvertes et à distances et ressources éducatives libres, des cours de masses ouverts et en ligne francophones, etc. L'AUF pourrait aussi exporter ses compétences et son savoir-faire vers d'autres systèmes académiques internationaux.

La tâche de réalisation (mise à jour) d’un référentiel de formation a été confiée à l’Institut de la Francophonie pour l’Ingénierie de la Connaissance et la formation à distance (IFIC) en tant que « bras numérique armé [de l’AUF] qui satisfait à sa volonté de déconcentration et au maintien de sa compétitivité en renforçant son positionnement stratégique ». Dans le cadre de la programmation quadriennale 2014-2017 de l'AUF, le Référentiel TIC/TICE® a été initié sous forme d’un projet de mise à jour du « Référentiel de capacités TIC de l’AUF » de 2010. Ce nouveau référentiel invite à construire des conditions favorables aux échanges entre les acteurs qui s'engagent particulièrement dans la maîtrise de nouveaux espaces de travail virtuels, de nouvelles techniques de collaboration et de nouvelles formes d'enseignement. Ainsi, la réflexion prospective sur l'évolution d'un référentiel TIC et TICE de l'AUF tient de l'observation de l'évolution des usages académiques et techniques et de l'émergence des pratiques qui en découlent, tant dans l'expérience de l'Agence que dans les contextes académiques ou entrepreneuriaux innovants. Cette observation devra contribuer à expérimenter une nouvelle dynamique d'intégration des innovations de renforcement des capacités TIC et TICE qui émergent ou émergeront en amont de la massification des besoins des universités.